La nouvelle entente sur la mobilité de la main-d’oeuvre ouvre la porte aux éducateurs du pays

Les premiers ministres du Canada ont signé une entente le 17 juillet afin de faciliter le déplacement des travailleurs d’une province ou territoire à un autre. Selon l’entente, les compétences professionnelles d’un travailleur seront reconnues dans l’ensemble du pays, il n’aura donc pas besoin d’obtenir une autre certification ou accréditation pour travailler dans une autre province ou un autre territoire.

La Colombie-Britannique et l’Alberta ont déjà une entente semblable en vigueur. L’Entente sur le commerce, l’investissement et la mobilité de la main-d’œuvre (TILMA) a harmonisé les exigences pour plusieurs travailleurs, dont les éducateurs, pour que les compétences des enseignants agréés dans une province soient reconnues dans une autre province sans avoir à suivre des cours supplémentaires.

La nouvelle entente prend les principes de TILMA et les applique à l’échelle nationale. Toutes les provinces et tous les territoires doivent harmoniser leurs pratiques d’inscription et de délivrance de brevet avant août 2009. Grâce à la nouvelle entente sur la mobilité de la main-d’œuvre, il sera plus facile pour les éducateurs de partout au pays, ainsi que pour les membres de professions réglementées, de faire des demandes d’emploi en Colombie-Britannique.