Débouchés accrus pour les enseignants qui parlent français

Bien que les inscriptions des élèves soient en déclin en Colombie-Britannique depuis quelques années, il y a eu une augmentation considérable des inscriptions dans les écoles du Conseil scolaire francophone (CSF). Les inscriptions sont en hausse de 52 % depuis 2000-2001 pour un total de 4 000 élèves inscrits dans les 38 écoles du district dans la province.

On a maintenant besoin de nouvelles écoles à cause de l’augmentation des inscriptions et en avril 2009, le gouvernement provincial a annoncé la construction d’une nouvelle école pour les élèves du CSF à Campbell River.

« Nous sommes ravis d’avoir cette nouvelle école, car elle nous permettra de mieux servir les élèves francophones de la région de Campbell River. Cela reconnaît la vitalité et la croissance constante des écoles francophones en Colombie-Britannique ainsi que le désir des parents que leurs enfants bénéficient d’une éducation en français », a déclaré Marie Bourgeois, présidente du CSF.

Le CSF offre une éducation en français aux enfants dont au moins un parent a des racines francophones. Contrairement aux programmes d’immersion française, qui sont conçus pour les élèves provenant de familles non francophones et apprenant le français pour la première fois dans un milieu scolaire, l’éducation en français est pour les enfants dont les parents ont le français comme langue maternelle ou qui ont reçu leur éducation primaire en français.

En plus d’avoir besoin de nouvelles écoles pour répondre à la demande grandissante, le CSF a aussi besoin d’éducateurs qualifiés pour enseigner dans un milieu francophone. Si vous répondez donc aux exigences du CSF, vous pouvez trouver des débouchés pour partager votre amour et votre connaissance de la langue et de la culture françaises avec la prochaine génération. Bonne chance !